Maladies Respiratoires Bpco Emphysème



 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Bpco niv.4
Mar 17 Oct - 21:09 par delam

» Et la famille ?
Sam 1 Juil - 19:36 par jean59

» me voici à mon tour
Dim 17 Juil - 18:57 par jean59

» Presentation
Sam 16 Juil - 20:03 par jean59

» Séquestration pulmonaire
Ven 8 Juil - 10:08 par Libilule

» Séquestration pulmonaire
Ven 8 Juil - 10:01 par Libilule

» saturation en O2 dans gaz du sang de 92%
Mar 5 Juil - 15:29 par valck

» Résulta scanner
Lun 27 Juin - 3:55 par Pirs36

» oxygenotherapie
Sam 25 Juin - 6:51 par Randrianantenaina PAul

l amitié

bonjour invité

bonne lecture a vous tous

         invité

           

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
bpco

Partagez | 
 

 debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Sam 26 Mar - 9:32

Salut tout le monde , j'aimerais savoir comment vous avez réagis à l'annonce du diagnostique?
Ma pneumo m'a dit "je suis étonnée de votre manque de réaction",
ben, en fait je savais pas trop quoi dire et en plus je connaissais pas bien la maladie mis à part qu'elle m'avait dit que si j'arrêtais pas de fumer je finirais avec un tuyau.
A part ça, perso , j'ai horreur de me donner en spectacle et en plus ,
je ne pense pas que pleurer ou hurler change quoi que ce soit au fait.
j'avais qu'a pas fumer et toc!
sinon, toute mes infos viennent d'internet et j'ose pas trop lui poser de questions, j'ai pas envie qu'elle me fasse la morale ou qu'elle me raconte des cracks.Mais si on se met à sa place ça doit être dur de savoir qu'on peut pas faire grand chose sinon soulager les patients, des fois je me demande comment ils tiennent le coup.
D'autant que je ne lui ai pas caché que j'ai recommencé à fumer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Dim 27 Mar - 7:11

pour moi,comment jai reagis?

et bien je me suis pas alarmer, je ne conaisais pas cette maladie je toussais, je crachais et oui comme tous les fumeurs, pour moi, c etait normal et hop comme les amérlos, un molard par ci , un molard par la !!!!

puis un certain jour apres 40 ans de tabac, je ne pouvais plus respirer, je me suis decider d aller voir un pmeumo avec l aide de mon généraliste et la sentance est tombé apres tous les examens; mme vous avez une BPCO, retrecissement des petites bronche , insufisance respiratoir; bingo!!! oxygene

BPCO ca veux dire quoi mme? et oui, comment men prendre apres les autres ? oui apres mon employeur ou jai travailler 23 ans a tirer la lessive, le destop, a vaporiser les aerosols, sans protections, sans masque, et oui, mai trop tard!!!!! la maladie s est déclaré apres ma mutation, ou jai apris sur le tas le boulot de préparateur de commande et puis!!!!!!!!! y avait la clop , 1 paquet par jour ou plus les jours de fetes , c etait mon plaisir,

au bout deplusieurs traitement imposible de décroché (acuponcturs, patch, ziban, jai tout essayer) jusqu au jour ou jai ete hospitalisé ou je crachais du sangt et oui, il faut en arrivé la

jai arrete 1 an avec des pastilles a sucer nickitine , mais au bout d un an , jai perdus ma mere et rebelotte, jai repris la cigarette

et je me suis retrouvé une autre fois aux urgence entre la vie et la mort , jai eu tres peur, la jai dis stop, ma tete dit oui, mais mon corps dis non, peut etre une de temps en temps oui, mais cest tout

a aujourdhuis depuis 2005 je gere mes envis de cigarette avec de la nickitine en pastilles a sucer et oui jen suis dépendante

et voila, jai tres mal pris cette maladie, et je men veux d avoir ete inconsciante d avoirs fumer si lomptemps, qui a ete tres dur de l acepter

mon verdict, si tu veux rester en vie avec cette putain de salopris , il faut de la volonté , faut se battre
je ne juge personne pour le tabac, chacun est libre et adulte pour prendre ses responsabilité


,


Dernière édition par marie45310 le Lun 1 Aoû - 10:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Glad93
Chat alors : un petit nouveau
Chat alors : un petit nouveau
avatar

Féminin Rat
Balance Messages : 33
Localisation : Le blanc mesnil
Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 57

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Ven 22 Avr - 18:28

En ce qui me concerne, il n'est plus question que je touche à une cigarette.

J'ai une de mes connaissance qui est morte ne février à l'âge de 38 ans car tout comme moi elle avait de l'oxygène et fumait toujours.
En 2006 j'ai juste entendu le mot IREVERSIBLE et rien d'autre, ce qui représentait pour moi la fin, de ce jour je suis en guerre contre tout ce qui est néfaste pour moi en commençant par les fumeurs etc.. .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Ven 22 Avr - 23:44

Glad93 a écrit:


je suis en guerre contre tout ce qui est néfaste pour moi en commençant par les fumeurs etc.. .

tu es en guerre contre les fumeurs? Je suis sûre que quand tu étais fumeuse tu te moquais bien de ceux que ça pouvais gêner,et sans tes problèmes actuels tu continuerai comme avant.
Pour ma part , j'ai arrêté de fumer pendant 1 an , mais je me suis juré de n'embêter personne avec ça!!! Je ne fais même pas la morale aux autres car je me souvient de la façon dont je réagissais à l'époque.
Si on regarde l'histoire et autour de soi, les "anciens" quelques chose sont les plus virulents envers ceux dont ils partageaient les plaisirs avant.
Donc, personnellement je ne suis partie en "guerre",contre personne (sinon un peu contre moi-même) et j'estime que maintenant tout le monde est au courant des problèmes générés par le tabac et donc est à même de faire ce qu'il faut.
Moi, j’attends qu'on me pose des questions vis à vis de mon état, l'impact sur les gens est plus grand.
Je ne suis en colère contre personne, je continu même à fumer et encore une fois , j’essaie de n'embêter personne avec mes problèmes
Revenir en haut Aller en bas
Glad93
Chat alors : un petit nouveau
Chat alors : un petit nouveau
avatar

Féminin Rat
Balance Messages : 33
Localisation : Le blanc mesnil
Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 57

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Sam 23 Avr - 2:12

J'ai été une très grande fumeuse en effet et si je suis en guerre contre les fumeurs c'est pour moi une certaine façon de leur dire que je suis en colère contre moi même. Quand je parle de guerre, je veux dire que je n'autorise pas les fumeurs chez moi. J'ai toujours été une fumeuse qui respectait les endroits ou il ne fallait pas fumer. Je préférais me passer d'une bonne sortie, si je savais que je ne pouvais pas fumer. A présent je fais de la prévention à ma façon avec les jeunes. On parle de cancer, mais rarement de BPCO. Pas question de faire la moral, mais un petit coup de pouce à ceux qui un jour risquent d'être comme nous. Depuis quatre personnes de mon entourage ne fument plus, et je suis heureuse pour elles. :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Sam 23 Avr - 3:38

Personnellement, j'ai toujours respecté les gens qui ne fumaient pas, mais j'ai toujours eu en horreur les donneurs de morales, et avant de monter dans MA voiture je préviens que c'est une voiture fumeur(j’essaye toujours de m'abstenir le + possible quand il y a des non-fumeurs) et ceux qui ne sont pas content peuvent descendre.
Je déteste l’intolérance et je ne pense pas que stigmatiser systématiquement les fumeurs soit une bonne chose, on arrive à des excès des 2 côtés.
Personnellement j'arrivais à fumer 3 clopes en 10Min pendant ma pose parce que je savais que je ne pourrais plus en fumer pendant 4H et j'avais peur d'être en manque, et je suis persuadée que nombre de fumeur font la même chose.Je ne suis pas contre l'interdiction de fumer dans les lieux fermés, mais que par exemple tous les trains de nuit soient non-fumeur me paraît débile.Et encore pire: interdire la clope mais pas l'alcool dans les boites de nuit ne choque personne??? Laisser circuler certaines substances illicites dans les "raves", ça ça n’embête pas les autorités non plus, mais si tu sors une clope -sans l'allumer (je précise)-dans un café ou un restau: là c'est grave et dans les 2 min il y a quelqu'un pour te dire de sortir, je l'ai fait plusieurs fois juste pour voir.
Il y a quelque temps il était question de prévoir des salles de "shoot" pour les drogués, mais je n'ai pas entendu parler de "fumoir" dans les entreprises ou autre: donc, j'en conclue qu'il est socialement acceptable de se droguer ou de se bourrer la gueule, mais pas de fumer. amusant non!
Revenir en haut Aller en bas
Glad93
Chat alors : un petit nouveau
Chat alors : un petit nouveau
avatar

Féminin Rat
Balance Messages : 33
Localisation : Le blanc mesnil
Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 57

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Sam 23 Avr - 4:05

Il n'est pas question de faire la morale, loin de là mon intention, comme vous je fumais clop sur clop. J'ai vu des jours en fumer plus de 60. J'ai conscience du mal que j'ai fais aussi autour de moi en fumant. Ma fille faisait bcp de bronchites. Si j'interdit de fumer chez moi c'est que que l'odeur me fait mal aux poumons et qu'avec l'oxygène ce n'est pas cool. Je pense que si on avait interdit de fumer dans certains endroits peut-être que bcp d'entre nous auraient moins fumés. :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Sam 23 Avr - 6:24

Je n'ai pas dit (ou plutôt écrit ) que tu faisais la morale, ce sont juste quelques réflexions philosophiques (c'est un bien grand mot!) qui me sont venues et j'aimerai bien que les gens me disent ce qu'ils en pensent. C'est tout.
Je fumai 2 paquets et 1/2 par jour, et quand j'ai arrêté de fumer le plus énervant , à mon avis, c'est les gens qui te demandent à tout bout de champs: alors tu tiens le coup? jusqu'à ce que je leur réponde:"est-ce que tu demanderai ça à un diabétique pour le sucre?"
Les amis que je fréquente s’abstiennent de fumer lorsque je suis là (sans que je leur demande) et du coup c'est moi qui suis gênée, parce que je continu à fumer même si j'ai beaucoup réduit:il me faut 1 paquet de tabac pour la semaine au lieu de 4 avant, je sais que c'est quand même trop mais bon, ça ne regarde que moi.
Je trouve juste qu'on s'en prend un peu trop aux fumeurs :je n'ai pas vu autant de signalisation sur les bouteilles d'alcool, ni leur prix augmenter dans les même proportions. ça ne me gène pas que le tabac augmente puisque ce n'est pas une denrée indispensable, mais trêve hypocrisie de la part des associations et des pouvoirs publics. Pour ce que j'en sais , les décès dû à l'alcool et les longues maladies qui en résultent sont les mêmes que pour le tabac.
De plus, si tu tapes emphysème sur un moteur de recherche tu verras que la plupart des vieux chevaux en sont atteints: je ne sache pas que les chevaux fument, ni que les jockeys et autre lads non plus dans les écuries. Par contre beaucoup de grands sportifs ont des problèmes pulmonaires tels que :asthme,emphysème, dilatation pulmonaire et insuffisance cardiaque qui en résultent.
conclusion:le tabac est en partie responsable , mais il faut arrêter de culpabiliser les fumeurs ou ex-fumeurs et lancer des recherches tout azimut dignes de ce nom.
De plus j'ai entendu l'autre jour dans une émission médicale sur la maladie de Parkinson que "la nicotine " protégerait les cellules nerveuses: le chercheur qui a osé dire ça , il en a!!!!!

Attention, je ne fais pas l’apologie du tabac et si je n'avais jamais fumé je ne serai sans doute pas dans cet état-là.
Je pense que si les gens arrêtaient de fumer ce serait un grand bien, mais de là à les mettre hors la loi :faut pas pousser! Il faut faire de l'information et non pas de la stigmatisation.
Sans compter qu'on raconte beaucoup de bêtise sur l'arrêt du tabac et le bien-être qui en résulte immédiatement, quand je suis arrivée aux urgences je leur ai tout de suite dit que j'avais arrêté de fumer depuis un an: réponse de l'urgentiste:"il faut 3 ans minimum pour voir les effets de l'arrêt" chacun en pensera ce qu'il veut, c'est pas pour ça que j'ai recommencé à fumer et j'envisage de nouveau d'arrêter, faut juste que je programme la date et si quelqu'un avait un astuce pour m'aider....je suis preneuse!
Revenir en haut Aller en bas
Glad93
Chat alors : un petit nouveau
Chat alors : un petit nouveau
avatar

Féminin Rat
Balance Messages : 33
Localisation : Le blanc mesnil
Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 57

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Sam 23 Avr - 15:15

De toute façon je crois que si je n'avais pas été malade, je n'aurais sans doute jamais arrêtée de fumer. Je me refuse à prendre des exemples en me disant que si telle ou telle personne font comme si ou comme cela. C'est sans doute une déformation professionnel , mais je suis pour une prévention que cela soit en parlant du tabac ou de l'alcool, car je crois que la personne dépendante à la clop ou à l'alcool reste pour moi une personne malade. Les pouvoirs publics doivent en faire autant pour d'autres maladies mortelles comme le diabète. C'est drôle il me reste quelques gestes d'ancienne fumeuse, comme prendre un crayon entre mes deux doigts :)
Mon déclic hélas a été ce coma et le regard des mes enfants. Des astuces je crois que c'est à toi de te dire JE REFUSE DE SOUFFRIR . Je crois avoir écrit sur un autre message, une de mes connaissances est morte en février et ce n'est pas faute de lui avoir dit, que ça soit son compagnon ou les médecins. Tant que tu n'as pas pris conscience au plus profond de toi même tu n'y arriveras pas. Dis toi que tu as encore de beaux jours devant toi, allez il faut se bouger le popotin car notre capital santé et notre richesse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Sam 30 Juil - 4:01

je remonte ce poste, que je trouve tres interressant pour que les nouveaux membres puisses y répondre

MERCI
Revenir en haut Aller en bas
mamounette
Chat alors : un petit nouveau
Chat alors : un petit nouveau


Féminin Messages : 62
Date d'inscription : 08/11/2010

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Sam 30 Juil - 4:55

Je me permet d' intervenir car mon mari a une fibrose mutilante . Et il n' a jamais fumé
il est sous oxygène 24h/24h et il va être mis à la retraite pour invalidité à 53 ans bientôt
(en Août ) il ne soufflera pas ses bougies.
Revenir en haut Aller en bas
Hoebers
Chat alors : un petit nouveau
Chat alors : un petit nouveau
avatar

Féminin Chien
Poissons Messages : 69
Localisation : Aubange Belgique
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 59

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Sam 30 Juil - 5:15

Moi,j'ai arrêté tout de suite à la première hospitalisation,pour mes enfants et pour moi,j'ai une fille qui travaille comme infirmière en pneumologie,elle voit énormément de cas différent?le médecin m'a dit que je serai décédée dans les six mois si je n'avais pas arrêté de fumer...alors on réfléchi...

_________________
Denise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Sam 30 Juil - 7:46

Coucou la compagnie, moi j'ai 43 ans et je souffre d'un asthme bronchiollaire chronique installé vieillissant pré bpco ( je sais c'est long comme nom hein^^) - vems encore disponible 80% donc j'ai de la marge c'est sur, comparé à nombre d'entre vous mais meme a ce stade on se sent souvent très mal malgré tout croyez moi. quand c'est bronchiollaire et pas bronchique c tjrs plus délicat.


Ma réaction à l'annonce du diagnostic : Bof les médecins ont tjrs minimisé ma maladie, en tenant des discours encourageants et optimistes mais ce n'est pas eux qui vivent avec nos poumons. A force d'aller consulter, je me suis rendu compte qu'ils ne pouvaient pas me soigner et que ma maladie était bien chronique et peu améliorable malgré toutes les poudres et autres sprays..donc j'ai arrété de me bercer d'illusions c'est tout. Mon état d'esprit : Désabusé.


Dans mon cas j'ai fumé de l'age de 16 ans à 24 ans et bon dieu j'adorais ca, soyons honnête! pour moi le tabac c'était comme un plat délicieux - je variais les parfums de cigarette a rouler, les marques de cigarette, je fumais des cigares, cigarillos, cigarettes menthol, et meme la pipe avec son célèbre Amsterdamer! Bref j'étais accro au goût et à l'odeur de ce poison délicieux que je combinais en plus avec des consommations excessives et continues d'alcool dit "festif" lors de mes fréquentes soirées Niçoises et sur toute la cote d'azur- c'était ma vie. oisiveté, fiesta et consommation alcool-tabac et puis la maladie est arrivée.... tout comme la majorité des patients insuff respi, c'est la maladie qui a déterminé l'arret de la cigarette et il est clair que sans cela j'aurais continué comme le dit Glad. mais voila...



...Dès que je prenais une clope, la sanction était immédiate : toux, picotements, essouflement, asthme ...je me sentais mal...alors bien sur dans ces conditions vous comprendrez bien que je n'ai pas eu trop de mal à arreter...si ...quand meme...j'ai mis un an avant d'oublier cette m... et pendant les 6 premiers mois, le manque c'était chaud...il m'a fallu bcp de volonté ( je ne prennais pas de patch rien) . mais bon l'essentiel c'est que j'y sois arrivé et depuis ...



Et bien cela ne s'est pas fait d'un coup, mais comme une conséquence je dirais logique puisqu'à présent j'étais passé dans "l'autre camp" je suis devenu l'Ennemi des fumeurs, et ma croisade a commencé^^

(pour la petite histoire aussi : j'étais le seul fumeur de ma famille et chez moi mon père interdisait déja formellement la cigarette à la maison. j'étais souvent réprimandé et stigmatisé comme un "drogué" et cette attitude je l'ai tout naturellement adopté à mon tour vis a vis de mon entourage mais de façon plus soft et "diplomatique" on va dire - cela dépend de l'interlocuteur en fait - il faut s'adapter.)



Aujourdhui 20 après, je fuis comme la peste les fumeurs qui s'agglutinent souvent en petits packs à la sortie des pubs, je me félicite tous les jours de cette loi anti-fumeurs (j'attends d'ailleurs celle qui banira aussi l'alcool de ma vie car pour ce qui est de l'alcool festif je n'ai tjrs pas décroché et j'ai surement dégradé pas mal ma santé à cause de ca,depuis le temps bref..^^)



Je discute des que j'en ai l'occasion avec des fumeurs, et leur sers rituellement mon petit couplet, ou je mele témoignages de victimes de bpco en répéttant que le tabac ce n'est pas seulement le cancer. Je sonde leur esprit, je guette leurs réactions, je jongle entre soutien, compassion et culpabilisation - parfois cela va même jusqu'à l'engueulage si je sens que cela peut déboucher sur un "electrochoc"... bref , je tente de ramener tous ces "pestiférés" dans le droit chemin par tous les moyens possibles et je ne manque pas d'imagination et de force de persuasion ...cela est devenu une vraie cause pour moi, un vrai combat, une vraie foi - y'en a qui choississent de donner à Emmaus, à des assoc', ou qui visitent les patients dans les hopitaux ...moi j'ai choisi la Lutte anti tabac et croyez moi je suis un vrai Croisé^^ et ca sera comme ca jusqu'à la fin de mes jours. Soyons francs : JE HAIS LES FUMEURS!!^^



A ce jour j'ai tiré 4 personnes des griffes du Dragon noir, et encore récement reçu , sur Doctissimo, les remerciement d'un ex-addict pour mon bottage de cul en regle ^^ ca fait plaisir :)



Je tire donc mon chapeau à tous ceux qui ici on banni ce poison de leur vie et encore plus à celles et ceux qui à l'instar de Glad93 apportent leur pierre à l'édifice de notre lutte.

Quand à celles et ceux qui comme Gnourf, continuent à fumer malgré tout je leur dit : Bouuuuuuuuuuh, pas beau, pas bien !! je leur dit que c'est rien d'autre que du suicide programmé! aucune compassion pour les suicidaires qui en plus de tout ca, par leur comportement entachent et dégradent l'image de ceux qui luttent pour aller mieux et se soigner. Je suis en colère contre ces gens là qui nuisent à notre cause bien qu'il disent ne nuire en somme qu'a eux meme! c'est faux! Nous sommes une communauté et le comportement de chacun à des retentissements sur le groupe - Donner le mauvais exemple n'est pas une attitude positive et encourageante pour les autres malades - c'est tout ^^

Je dis à ces gens : débrouillez vous comme vous voulez mais arretez cette m... quitte à faire comme Marie, c'est a dire à devenir accro aux nikitines..au moins ca marche et elle ne fait plus entrér de fumée dans ses poumons.



Prochaine étape pour moi : réussir à ne plus boire avec exces quand l'heure se fait tardive dans les boites et les pubs. vivement une très forte taxation de l'alcool, vive la loi d'interdiction de vente après 22 h ...bref encore du pain sur la planche. Je précise que je ne bois pas chez moi - que quand je sors et que je suis en bonne compagnie et dans des endroits de qualité ;).


Je souhaite qu'un jour, une loi interdise définitivement sur tout le territoire français, le tabac et l'alcool! Un retour à la Prohibition totale - Condamner les fumeurs et les buveurs comme des délinquants...ca serait la classe! et quel bel exemple pour toute les communauté européenne! on peut rever...avec un bemol cependant ( alcool à table autorisé chez soi et dans les restaurants avec modération bien sur..cuisine française oblige ;)


J'ai fait des saccrifices pour aller mieux , respirer mieux et continuer à vivre une existence la plus "normale " possible : déja ne plus fumer et récement je me suis auto-banni de ma ville adorée mais trop polluée de Nice pour aller "m'enterrer" dans cette ville de Toulon que je n'aime pas du tout mais ou l'air est clean et sec grace au mistral. depuis je vais mieux - j'ai limité la casse et l'aggravation en tous cas, et tout ca au prix d'un retentissement important sur mon moral, car vivre dans une ville que l'on aime pas c'est quand même se pourrir énormément la vie et d'ailleurs je prends des médicaments pour ca aussi, juste pour tenir de le coup psychologiquement. c'est pas facile tous les jours.

Moi je veux aller mieux, je veux respirer mieux, je marche le plus possible et je respire le meilleur air possible. De cette façon je vais essayer de ralentir le plus possible l'évolution de la maladie et le tuyau d'oxy un jour.

Pour l'instant cela semble porter ses fruits car je ne suis pas encore allé une seule fois aux urgences contrairement à Nice l'été dernier (7 fois).







;) bizzzz





PS : mes fils sur Docti avec témoignages et retours des patients - attention certains messages retours sont virulents lol ames sensibles s'abstenir^^ :



http://forum.doctissimo.fr/sante/asthme-bronchite/temoignages-personnes-malades-sujet_151391_1.htm



http://forum.doctissimo.fr/sante/asthme-bronchite/tabac-tolerance-zero-sujet_150789_1.htm
Revenir en haut Aller en bas
Monique
Chat alors : un petit nouveau
Chat alors : un petit nouveau


Féminin Tigre
Taureau Messages : 83
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 67

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Sam 30 Juil - 19:35

Bonjour Solemio, je te trouve bien violent à l'égard des fumeurs ! J'ai arrêté de fumer après 44 ans de tabac à plus d'un paquet par jour mais fort heureusement je ne suis pas devenue la harpie anti-fumeurs et laisse les gens libres. Car pour moi la liberté c'est essentiel ! Chacun est libre de choisir son destin. Lorsque le pneumo "sauvage" que j'ai consulté m'a annoncé la BPCO et l'emphysème, en m'indiquant qu'une patiente atteinte comme moi était morte au bout d'un an ! j'ai tout de suite pensé, c'était pas la peine d'arrêter de fumer !!! En cherchant des renseignements je suis arrivée sur ce forum où tout le monde était beaucoup plus atteint que moi et beaucoup plus courageux pour affronter cette maladie. Celà m'a beaucoup aidé. Merci à tous et bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
mamounette
Chat alors : un petit nouveau
Chat alors : un petit nouveau


Féminin Messages : 62
Date d'inscription : 08/11/2010

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Sam 30 Juil - 21:20

Bonne journée Monique
Et comme je me tue à vous le répéter , mon mari a une fibrose mutilante et n' a JAMAIS FUMER. Alors cigarettes ou pas on a ce qu' on doit avoir.
Aller bon week end à tous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Dim 31 Juil - 0:05

Monique a écrit:
Bonjour Solemio, je te trouve bien violent à l'égard des fumeurs ! J'ai arrêté de fumer après 44 ans de tabac à plus d'un paquet par jour mais fort heureusement je ne suis pas devenue la harpie anti-fumeurs et laisse les gens libres. Car pour moi la liberté c'est essentiel ! Chacun est libre de choisir son destin. Lorsque le pneumo "sauvage" que j'ai consulté m'a annoncé la BPCO et l'emphysème, en m'indiquant qu'une patiente atteinte comme moi était morte au bout d'un an ! j'ai tout de suite pensé, c'était pas la peine d'arrêter de fumer !!! En cherchant des renseignements je suis arrivée sur ce forum où tout le monde était beaucoup plus atteint que moi et beaucoup plus courageux pour affronter cette maladie. Celà m'a beaucoup aidé. Merci à tous et bonne journée
bravo Monique, tu as tout à fait les mêmes idées que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Dim 31 Juil - 6:46

Et oui je sais, je ne suis pas tendre avec les fumeurs mais dsl, sachant ce que c'est que de mal respirer et d'etre victime moi meme d'insuffisance respi, je ne supporte pas de voir des gens continuer de fumer alors meme que leur diagnostic est posé et qu'ils savent que dans 99% des cas (mamounette ton mari c'est le 1% )cela est du a leur nombreuses années de tabagie!! ne pas réagir pour moi est de la non assistance à personne en danger :)

L'arret du tabac constitue pour les patients atteints de bpco et emphisème la seule thérapeutique efficace pour stabiliser la maladie sachant que les dégats antérieurs ne seront pas récupérables. l'espérance de vie s'en trouve doublée. cela vaut le coup de leur "mettre la pression" je pense.

Revenir en haut Aller en bas
plume62
Trop tard ! Tu as mis le pied dedans
Trop tard ! Tu as mis le pied dedans
avatar

Féminin Rat
Sagittaire Messages : 217
Localisation : Val d'oise
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 68

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Lun 1 Aoû - 2:05

bjr même avec toute la volonté il dire que c'est très dur d’arrêter de fumer pour ma part mon pneumo m'a dit que ce que j'avais ne venait pas de la cigarette, mais je sais que ça n’arrange rien la tabacologue m'a préconiser 2 pach si j'avais trop envie


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Lun 1 Aoû - 2:57

plume62 a écrit:
même avec toute la volonté il dire que c'est très dur d’arrêter de fumer pour ma part mon pneumo m'a dit que ce que j'avais ne venait pas de la cigarette, mais je sais que ça n’arrange rien la tabacologue m'a préconiser 2 pach si j'avais trop envie



les patchs cest bien, mais il faut etre sure que ton coeur puisse les supporter !!!!! moi mon coeur battait trop vite
Revenir en haut Aller en bas
plume62
Trop tard ! Tu as mis le pied dedans
Trop tard ! Tu as mis le pied dedans
avatar

Féminin Rat
Sagittaire Messages : 217
Localisation : Val d'oise
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 68

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Lun 1 Aoû - 4:02

pour mon coeur ça va car j'ai des comprimés pour régulariser,
et pour ton nikitine je n'aime pas la menthe trop forte


fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Lun 1 Aoû - 6:49

Solemio0683 a écrit:
(j'attends d'ailleurs celle qui banira aussi l'alcool de ma vie car pour ce qui est de l'alcool festif je n'ai tjrs pas décroché et j'ai surement dégradé pas mal ma santé à cause de ca,depuis le temps bref..^^)



JE HAIS LES FUMEURS!!^^







Quand à celles et ceux qui comme Gnourf, continuent à fumer malgré tout je leur dit : Bouuuuuuuuuuh, pas beau, pas bien !! aucune compassion pour les suicidaires qui en plus de tout ca, par leur comportement entachent et dégradent l'image de ceux qui luttent pour aller mieux et se soigner. Je suis en colère contre ces gens là qui nuisent à notre cause bien qu'il disent ne nuire en somme qu'a eux meme! c'est faux!


Je souhaite qu'un jour, une loi interdise définitivement sur tout le territoire français, le tabac et l'alcool! Un retour à la Prohibition totale - Condamner les fumeurs et les buveurs comme des délinquants...ca serait la classe!

he ben tiens! pourquoi pas interdire le sucre pendant qu'on y est, comme ça les diabétiques n'existeront plus! et aussi pourquoi ne pas enfermer tous les obèses dans des cages avec un panneau " interdit de nourrir"!Les alcoolos aussi et puis après on s'attaquera à qui? à ceux qui courent trop vite, ça fatigue le cœur! et puis et puis?????
Je ne sache pas en quoi le fait que je fume nuise en quoi que ce soit à l'image des malades , sauf de la part de ceux qui sont fanatiques comme toi? en pensant:c'est bien fait pour eux! et moi, j'ai droit à plus de compassion qu'eux parce que j'ai fait le bon choix? faut m'expliquer parce que je ne comprend pas!
Le fait de fumer ne regarde que moi, et contrairement à certain, je ne me pose pas en exemple loin de là.Je n’encourage personne à fumer et je ne considère pas que ce soit une forme de suicide (quoique si on en discutait avec un psy, ça pourrait être amusant).
tu reconnais toi-même que tu es incapable d’arrêter l'alcool, et qu'il te faudrait une loi, je trouve ça plutôt amusant de la part d'un donneur de leçon.......
Tout ça pour en venir au fait que si on t'écoutait, on ferait comme un certain secrétaire d'état qui préconisait de ne soigner et de ne s'occuper que de ceux qui le mérite et par là il entendait, les vieux c'est pas la peine de dépenser pour eux:ils en ont plus pour longtemps et ils ne servent plus à rien!(il prenait son père en exemple)
Ceux qui ont un cancer des poumons parce qu'ils ont fumé :on les soigne pas
Moi , j'appelle ça se prendre pour dieu.Et puis on peut aller plus loin dans la C....erie,on ne sauve plus les bébés prématurés, ni les handicapés de naissance, etc, etc....parce que ça sert à rien et ça coûte cher! Voilà une bonne façon de régler le déficit de la sécu, on éradique tous les malades à partir d'un certain prix des soins!
On peut aller loin comme ça.
Faudrait arrêter de dire des idioties (là je suis polie).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Lun 1 Aoû - 12:14

Vindiou d'vindiou ca c'est un débat houleux comme je les aime!!! elle est en forme notre Yvanne

Tu as vu comme je suis doué pour mettre le feu aux poudres avec mes discours sectaires ^^ Ca met tout de suite du peps et un bon coup de fouet dans la termitière!

Bon résumons nous : On sait que le tabac c'est pas bien mais bon...chacun fait comme il veut chacun est libre de choisir si il veut durer le plus lgtps possible ou non, voila .. ;)

Personnellement je sais que d'avoir arrété la clop ca a été qq part une déchirure mais avec le recul , c'est la meilleure chose qui me soit arrivée. quand je pense rien qu'aux énconomies que j'ai pu faire en 20 ans! ca laisse songeur^^
Revenir en haut Aller en bas
mamounette
Chat alors : un petit nouveau
Chat alors : un petit nouveau


Féminin Messages : 62
Date d'inscription : 08/11/2010

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Lun 1 Aoû - 17:50

Je pensais qu' on était sur ce forum pour s' aider, se soutenir , se réconforter pas pour se déchirer. je suis triste de lire certains propos depuis un certain temps.
Chacun son avis mais restons unis face à la maladie. Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Mar 2 Aoû - 0:53

Je ne vois pas en quoi "on se déchire", un petit débat n'a jamais fait de mal à personne et chacun peut, s'il en a envie exposer ses idées et ses convictions tout en restant polie.
Peut-être que je suis un peu trop passionnée à ton goût Mamounette, mais c'est un défaut qui fait parti de ma vie et de ma façon d'être et j'ai tendance à dire les choses que je pense sans prendre de gant,(d’ailleurs,ça m'a valu quelques déboires dans mon travail),ni ménager mon interlocuteur tout en restant polie (enfin j'espère).
Tout ceci pour dire que je n'en respecte pas moins mon interlocuteur, et que j'essaie juste de lui démonter les limites de son raisonnement et de ses idées,faut jamais s'arrêter à la première impression et souvent les gens ne poussent pas leur raisonnement jusqu'au bout et c'est bien dommage, ça éviterai sans doute certaines idées toutes faites dont découlent, à mon avis,beaucoup de comportement "sectaires", voire racistes.Et aussi, ne pas oublier que "l'enfer est pavé de bonnes intentions".
être contre le tabac,ça ne me dérange pas,mais juger les fumeurs malades comme des délinquants (donc des criminels), ça ça me dérange et dans ce cas, j'estime qu'il faut pousser le raisonnement plus loin, et envisager toutes les conséquences possibles d'une telle pensée.
De plus, je pense que dans notre pays, il y a bien assez d'interdictions et de lois comme ça!on va me dire que je coute cher à la collectivité, ce à quoi je rétorquerai qu'il y a beaucoup de choses qui me coutent cher à moi et dont je ne bénéficierai jamais:chercher bien, parmi les prélèvements et autre cotisations obligatoires...??....(je rappelle que je suis célibataire et sans enfants)Mais ça s'appelle la solidarité sociale et je ne suis pas contre.......même s'il m'arrive de râler fréquemment à ce propos je dois bien l'avouer.
qui n'a jamais râler contre les impôts locaux me jette la 1° pierre:oui, mais sans impôts locaux, il n'y aurait pas d'éclairage publics et surtout, pas de ramassage des poubelles,pas d'égouts...etc,etc.pensez un peu à ça la prochaine fois que vous recevrez la note........ tout ça pour dire que quand on propose quelque chose il faut envisager toutes les éventualités qui risquent d'en découler.
Revenir en haut Aller en bas
malu
Chat alors : un petit nouveau
Chat alors : un petit nouveau
avatar

Féminin Messages : 30
Localisation : creuse
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Mar 2 Aoû - 1:45

et oui c'est pas bon le tabac quand on a une maladie comme la notre, mais comme gnourf je ne peux pas l'arrêter ( certes j'ai diminuée) quand je vais voir mon psy (c'est un très bon) on en parle et lui me dit tout en connaissant mes problèmes de ne pas arrêter brutalement. tous les jours en me couchant je me dis demain j'arriverais peut être... manque de volonté NON j'ai toujours été très volontaire, alors QUOI???? je ne sais pas.

Celui ou celle autour de moi qui me reprocherait de fumer se verrait très vite renvoyer vers ses propres vices car personne n'est parfait!

MOI JE HAIS LES PERSONNES INTOLERANTES
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Mar 2 Aoû - 1:52

bien dit!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Mar 2 Aoû - 2:45

moi pour ma part , je suis libre d esprit, chacun est assez grand et est adute pour pouvoir s arreter si il le désire , moi jai eu 40 ans de tabac et accros aux pastilles nickitine,et de temps en temps, j attrape une bouffee

je sais ce qui est le manque de tabac , ayant fumer pendant 40 ans , je comprends les gens accros et je ne les juge pas cest tellement dur l arret du tabac
Revenir en haut Aller en bas
plume62
Trop tard ! Tu as mis le pied dedans
Trop tard ! Tu as mis le pied dedans
avatar

Féminin Rat
Sagittaire Messages : 217
Localisation : Val d'oise
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 68

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Mar 2 Aoû - 5:56

bjr bien que ma pathologie n'ai rien a voir avec la cigarette , j'ai beaucoup de mal a arreter je suis comme malu le soir je me dis que demain j'arrete mais le matin je reprends mais j'ai beaucoup diminué car d'un paquet et demi par jour j'en suis a 10 et des fois moins surtout que j'ai commencé a l'age de 30 ans je ne désespère pas car je me dis que quand je déménagerais il y aura aucune cigarette dans la maison et la je pense que je tiendrais enfin j'espère mais il faut attendre octobre

fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet:    Mar 2 Aoû - 7:51

mamounette a écrit:
Je pensais qu' on était sur ce forum pour s' aider, se soutenir , se réconforter pas pour se déchirer. je suis triste de lire certains propos depuis un certain temps.
Chacun son avis mais restons unis face à la maladie. Bisous



Rassurez vous Mamounette et Malu, loin de moi l'idée de mettre une mauvaisse ambiance ^^ il s'agit en fait d'un petit jeu totalement prémédité avec Gnourf dont je connais bien la passion pour le débat et la polémique amicale, destiné à la faire réagir, à la taquiner. ca na pas loupé! Très belle joute! ;)

Je connais bien la difficulté qu'ont certaines personnes à arreter la cigarette et, au fond, je ne leur jette pas tant que ca la pierre.

Il sagit juste d'une petite stratégie personnelle peu orthodoxe certes mais très ludique^^, consistant à stigmatiser et culpabiliser les fumeurs au lieu au contraire de rentrer dans leur jeu, de leur témoigner de la compassion. cela les déstabilise et les amène à faire face avec un peu de brutalité mais de clairvoyance, à leur addiction. Cela marche quelque fois et entraine une vraie prise de conscience qui peut aboutir sur un sevrage par la suite.

Il s'agit donc vous l'aurez bien compris, plus d'un jeu de rôle, d'une mise en scène, d'une pseudo mini-manipulation mentale innofensive à visée thérapeutique qu'à une véritable mise au ban ou linchage social, voila ;) donc pas de panique on se relaxe^^



Revenons à nos brebis - Malu, Mamounette et Plume, je voudrais que vous regardiez attentivement ces témoignages vidéo que je vous ai rassemblé sur ce petit post Docti et j'espère qu'ensuite vous passerez de 8 ou 10, à 3 cigarettes/jour ( faute de ne pouvoir stopper totalement) - ce sera déja un grand pas.



C'est ici : http://forum.doctissimo.fr/sante/asthme-bronchite/temoignages-personnes-malades-sujet_151391_1.htm



Pour info Seveny qui a participé a ce fil n'est autre que notre Marie45610 du forum bpco ici ;)
Revenir en haut Aller en bas
plume62
Trop tard ! Tu as mis le pied dedans
Trop tard ! Tu as mis le pied dedans
avatar

Féminin Rat
Sagittaire Messages : 217
Localisation : Val d'oise
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 68

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Mar 2 Aoû - 8:30

je me doutais bien que SEVENY c'était MARIE car etre accroc a la niquitine il ne peux pas en avoir beaucoup lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Mar 2 Aoû - 9:00

plume62 a écrit:
je me doutais bien que SEVENY c'était MARIE car etre accroc a la niquitine il ne peux pas en avoir beaucoup lol!

allez viens boire 1 ptit avec moi avec une ptite clope nickitine
Revenir en haut Aller en bas
plume62
Trop tard ! Tu as mis le pied dedans
Trop tard ! Tu as mis le pied dedans
avatar

Féminin Rat
Sagittaire Messages : 217
Localisation : Val d'oise
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 68

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Mar 2 Aoû - 9:26

je veux bien mais c'est trop fort en menthe et j'aime pas café

fleurs
Revenir en haut Aller en bas
loupiotte
je lache pas le morceau
je lache pas le morceau
avatar

Féminin Coq
Lion Messages : 114
Localisation : var
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 60

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Lun 22 Aoû - 22:14

Pour ma part lors d'une hospitalisation en urgence il y a3 ans le pneumologue ne m'a pas parlé de cette maladie,il m'a juste dit vous devriez arrêter de fumer si à 60 ans nous ne voulez pas vous balader avec une bouteille à oxygène.
En juin la pneumologue me parle vaguement de BPCO,sans insister,et en juillet alors que je lui demande d'où vient la pneumopathie que j'ai faite,elle me dit:ça vient de vôtre emphysème et BPCO,il vous faut absolument arrêter de fumer!rien de plus,en partant elle me donne un traitement pour un mois seulement(juste spiriva et symbicor)pas d'oxygène alors que je fais souvent des insuffisances respiratoires,ni aérosols.
10 jours plus tard nouvelle bronchite,là un médecin me remet sous oxygène à la demande+aérosols ainsi que piqûres de cortisone et anti-bio!

Pourquoi n'ai-je pas un traitement sur une longue durée?je précise que la pneumo m'a donner un RDV pour début octobre,de plus elle a envoyé directement le compte rendu d'hospitalisation à mon médecin traitant que je n'ai pas revu depuis,je l'a soupçonne de me cacher autre chose tel qu'un cancer.

Du coup je vis avec une angoisse permanente,ne sachant plus si mon état est très grave ou pas!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Lun 22 Aoû - 22:23

loupiotte a écrit:
Pour ma part lors d'une hospitalisation en urgence il y a3 ans le pneumologue ne m'a pas parlé de cette maladie,il m'a juste dit vous devriez arrêter de fumer si à 60 ans nous ne voulez pas vous balader avec une bouteille à oxygène.
En juin la pneumologue me parle vaguement de BPCO,sans insister,et en juillet alors que je lui demande d'où vient la pneumopathie que j'ai faite,elle me dit:ça vient de vôtre emphysème et BPCO,il vous faut absolument arrêter de fumer!rien de plus,en partant elle me donne un traitement pour un mois seulement(juste spiriva et symbicor)pas d'oxygène alors que je fais souvent des insuffisances respiratoires,ni aérosols.
10 jours plus tard nouvelle bronchite,là un médecin me remet sous oxygène à la demande+aérosols ainsi que piqûres de cortisone et anti-bio!

Pourquoi n'ai-je pas un traitement sur une longue durée?je précise que la pneumo m'a donner un RDV pour début octobre,de plus elle a envoyé directement le compte rendu d'hospitalisation à mon médecin traitant que je n'ai pas revu depuis,je l'a soupçonne de me cacher autre chose tel qu'un cancer.

Du coup je vis avec une angoisse permanente,ne sachant plus si mon état est très grave ou pas!

est tu suivie regulierement chez ta pmeumo? pourquoi ne pas avoir pris rendez vous avec ton medecin traitant, pour avoirs les raports de l hospitalisation?
Revenir en haut Aller en bas
loupiotte
je lache pas le morceau
je lache pas le morceau
avatar

Féminin Coq
Lion Messages : 114
Localisation : var
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 60

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Lun 22 Aoû - 22:31

Mon médecin traitant est absent depuis X temps,et il ne prend pas sur RDV,quand j'appelle y ale répondeur qui dit qu'il consulte toute la journée,je me rend au cabinet et là personne,du coup j'ai vu un autre médecin qui lui semble plus à l'écoute,peut être devrai-je demander au service pneumologie de me l'envoyer?

Je n'ai pas de pneumo,juste celle de hopital ou je suis aller plusieurs fois!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Lun 22 Aoû - 22:37

loupiotte a écrit:
Mon médecin traitant est absent depuis X temps,et il ne prend pas sur RDV,quand j'appelle y ale répondeur qui dit qu'il consulte toute la journée,je me rend au cabinet et là personne,du coup j'ai vu un autre médecin qui lui semble plus à l'écoute,peut être devrai-je demander au service pneumologie de me l'envoyer?

Je n'ai pas de pneumo,juste celle de hopital ou je suis aller plusieurs fois!

le mieu cest de te faire transferer, tes examens a ton nouveau medecin, et de prendre rendez vous avec un pmeumo personel; car tu dois etre suivie de tres pres , cest trop sérieux cette maladie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Lun 22 Aoû - 23:41

Tu es d'où dans le var, Loupiotte? moi Toulon. ^^



pareil pas encore de pneumo à part celui de l'hopital font-pré, le proffesseur marquestre mais comme d'hab ici très dur d'avoir des rendez vous car sont tous surbookés que ce soit dans le public ou le privé.
Revenir en haut Aller en bas
Didier131
expert en médecine douce
avatar

Masculin Singe
Scorpion Messages : 425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 48

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Lun 22 Aoû - 23:54

Moi, j'adore quand on met la liberté à toutes les sauces (ironie). Bien sûr, qu'on est libre de faire ce qu'on veut..par contre, on se doit d'en assumer les conséquences. Je ne suis ni pour les fumeurs, ni contre. En fin de compte, selon le chemin qu'on a pris, les conséquences peuvent être différentes et encore, c'est pas sûr. Toujours très attaché à la santé, j'ai du fumer 1 paquet dans toute ma vie, BPCO quand même. Ce qui m'énerve c'est ceux qui voit de la liberté là ou il n' y en fait que dépendance.

Après le diagnostic certains continuent, avant je ne comprenais pas, aujourd'hui, je sais que l'être humain n'est pas rationnel, qu'il fait le meilleur choix possible selon sa carte du monde, comme on dirait en PNL (autre dada). En cela, je ne crois pas du tout au coté, je me suicide à petit feu, à l'acte suicidaire déguisé...

C'est un peu comme si, les données médicales n'entraient plus, en ligne de compte sinon elles devraient naturellement inciter à l'arrêt en plus, de tout le reste. Ce doit être comme pour beacoup de choses.

De toutes façons, face à la maladie, nous avons tous nos statégies, efficaces ou pas...

Pour ma part, pas de croisade, si j'arrive à ce que mon fils ne fume pas ce sera déjà bien. L'annonce du diagnostic, très simple comme on dit vous avez une angine. De façon très neutre, à l'époque, je comprends que le symbicort résoudra le problème et qu'il faudra recontroler dans six mois EFR.

Il a fallut un temps énorme pour enfin arriver au stade pneumologue, et ça, c'est beaucoup plus grave. Combien de gens sous diagnostiqués, donc ne me parlez pas du médecin traitant comme coordinateur dans le parcours de soins. Ils ont une énorme responsabilité. Ils ne passent pas la main aux pneumos qui sont pourtant les seuls à poser le diagnostic. Aide toi, le ciel t'aidera, c'est tout.

C'est la question de la prise en charge qui pose aussi un problème, l'évolution étant quasiment impossible à prévoir, il faut un rapport de confiance immense, une écoute réciproque. Sinon, c'est tout va bien, oui, voila votre ordonnance. En exagérant...une chose encore, le degré d'anxiété de son médecin compte énormément, ce qui fait que j'aurais tendance à choisir le plus optimiste.

Personne ne sait ce que j'en ai fait de l'annonce du diagnostic, m'a t-il rendu plus fort ou bien m'a t-il fait sombrer intérieurement? Le clivage de l'acte médical, sa rémunération à l'acte, n'incite pas à aborder ce point, d'un côté comme de l'autre. La prise en charge globale, puri-disciplinaire n'est pas à l'ordre du jour. Pour le médecin 4 lettres bpco, le pneumo qui en voit défiler quinze par jour, n'est pas dans la même problématique que nous.

On en arrive même à créer des forums comme celui-ci pour mieux digérer, cela dépasse quand même largement l'annonce de 4 lettres ou la prise de tel ou tel médocs, ou encore l'arrêt ou pas de la cigarrette. Le mode de pensée tend à réduire cette maladie à son aspect médical. Au fur et à mesure de son évolution, celle ci prend toute la place et décide de ce que vous pourrez faire ou pas. Je dis n'importe quoi, il faudra choisir entre sortir le chien ou aller faire les courses ou le ménage alors que n'importe qui ferait les trois sans se soucier de prendre une pause. Pour ceux qui n'y sont pas encore, (à la case oxygène) la rubrique vivre la BPCO au quotidien est riche d'enseignement. Chez le pneumo, ce ne sont que des mots, ici ce sont des actes difficiles à faire. C'est pour cela que j'aime bien faire la distinction entre savoir et prendre conscience. C'est pour cela, aussi que je préfère le fauteuil roulant à la marche, paradoxalement je me sent moins handicapé dans la première situation alors que quand je marche (pour moi, il faut assimiler cette activité à un sport), là je sais que la bpco est bien présente.

A chaque fois que l'on tente de la réduire à un de ses aspects, on omet tout les autres. Cette omission est très dangeureuse, comme elle réduit la personne à son fauteuil roulant, elle nous réduit à une partie de notre corps, bronches, poumons, bronchioles comme si il suffisait d'aller chez le mécano, un petit réglage du carburateur et ça repart. Malheureusement, non; En PNL on dit qu'il ya trois processus par lesquels nous filtrons en quelque sorte le monde. La généralisation, l'omission, la distorsion. Il en ressort, pour mon propos, que je ne peux parler que de moi, impossible de généraliser, de se mettre à la place de l'autre, de savoir ce qu'on ferait à sa place.

La seule chose qui est vrai pour moi, et je m'excuse de l'écrire est que je me sens très mal quand je vois quelqu'un se balader avec sa boutelle d'oxy. Je sais alors, que la maladie n'est rien, c'est ce qu'on en fait qui fera peut-être la différence, dans sa façon de vivre avec. Pour ma part, je fais des choix par rapport à cela, reculer l'échéance est très égoïstement tout ce qui m'importe. Pour cela, je pratique comme les cancéreux qui ont parait-il recours facilement à tout ce qu'ils trouvent que cela soit ortodoxes ou pas. Le but, agir sur le fond et sur la forme, la tête, le coeur et le corps tout ce que vous voudrez. Tout cela est indissociables (pour moi). Asthme: on obtient d'excellents résultats par la simple prise de 125 Cc de chlorure de magnésium deux fois par jour pendant trois semaines au moins. Traitement à renouveler autant qu'il est nécessaire.
bronchite : instituer dès les premiers symptômes, le chlorure de magnésium en enraye l'évolution. Prise tardivement : instituer le traitement des cas aigus : c'est-à-dire d'abord toutes les six heures, puis toutes les huit heures et toutes les 12 heures.
bronchite chronique :comme pour l'asthme : un verre deux fois par jour jusqu'à guérison.
Voila le genre de chose que je "teste" ou que j'ai testé. Je ne crois pas non plus que l'empilement des remèdes soit une solution.
De plus en plus conscient, qu'elle n'est pas arrivée, à n'importe quel moment dans ma vie, qu'elle a voir avec une période de fragilité, la peur et la colère faisaient partie de la donne. ET je vois mal le Symbicort agir sur cet aspect. Attention, je n'en fait pas une maladie psychosomatique. J'exprime simplement, qu'à cette ocasion, j'ai basculé dans la pathologie que l'on nomme BPCO. Dans une autre discussion, je me suis permis une image avec une personne travaillant son équilibre; et bien pour moi, la belle mécanique s'est enrayée à ce moment là, l'équilibre a été perdu.



Mais on est pas tous obligés de se prendre la tête. Vous pouvez en faire l'ocasion d'un travail de deuil, ou vous demander ce que vous ferez pour survivre ou la réduire à un simple problème de tuyauteries au niveau pulmonaire. Compléter la phrase suivante: pour moi, la bpco c'est...

Si nous la complétions chacun notre tour, on pourrait avoir des suprises. On serait à peu près d'accord sur une chose, c'est une maladie. C'est la réalité socialement partagée, le socle commun à partir duquel, on croit parler de la même chose. En revanche, si je partage le quotidien de Marie, de Loupiotte ou de Solemio0683 j'aurais trois points de vue de ce qu'on regroupe sous la même étiquette. L'annonce de la maladie relève de la même simplification: c'est vos poumons qui lachent, il faut arrêter de fumer, c'est une pneumopathie, hors, vous comprenez ce qu'elle implique quand vous la vivez....



la messe est dite


Dernière édition par Didier131 le Mar 23 Aoû - 5:44, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
loupiotte
je lache pas le morceau
je lache pas le morceau
avatar

Féminin Coq
Lion Messages : 114
Localisation : var
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 60

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Mar 23 Aoû - 2:39

Solemio0683 a écrit:
Tu es d'où dans le var, Loupiotte? moi Toulon. ^^



pareil pas encore de pneumo à part celui de l'hopital font-pré, le proffesseur marquestre mais comme d'hab ici très dur d'avoir des rendez vous car sont tous surbookés que ce soit dans le public ou le privé.

Je suis à Solliès Solemio et le pneumo qui me suit est aussi à "font-pré"c'est le docteur Raspopa.
J'ai entendu par deux fois ces jours ci qu'il fallait voir à "saint-Anne" parait que les pneumo là-bas sont très bons à savoir combien de temps pour un RDV ce qui est sûr c'est que si par malheur je dois partir aux urgences,ça sera à "saint-Anne"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Mar 23 Aoû - 6:28

ok loupiotte :) - moi on ma recommandé le docteur Nguyen à St Anne, il parait que c'est un super champion des maladies respi. Pour ce qui est des urgences, moi g déja essayé de demander st anne, on m'a dit niet et direction font-pré! lol ils envoient tout le monde la bas en prio et a mon avis a moins d'insister très très lourdement pour st anne, tu auras du mal a te faire entendre. c un peu galère tout ca. c'est comme quand j'étais a nice et que je voulais aller à Belvedère (plus près pour moi) et ben non il m'emmenaient a chaque fois a st roch - j'ai réussi que 2 fois sur 8 à aller a belvedère et en plus mal acceuilli.
Revenir en haut Aller en bas
loupiotte
je lache pas le morceau
je lache pas le morceau
avatar

Féminin Coq
Lion Messages : 114
Localisation : var
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 60

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Mar 23 Aoû - 6:50

Merci solemio c'est noté pour le docteur Nguyen,je vais tenter demain d'avoir un RDV on verra bien,je te tiens au courant!sinon il y a aussi le docteur Greillier à Ollioules,on me l'a recommandé mais c'est surement très long pour avoir un RDV!

Tant qu'il y a de la place à "font-pré" c'est via là-bas Sad esperons que le nouvel hôpital sera plus acceuillant et qu'on ai un meilleur suivi!
Revenir en haut Aller en bas
loupiotte
je lache pas le morceau
je lache pas le morceau
avatar

Féminin Coq
Lion Messages : 114
Localisation : var
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 60

MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Jeu 25 Aoû - 3:25

J'ai pu obtenir un RDV pour lundi à Ollioules suite à un désistement vers un très bon pneumo,je vous en dirai plus lundi sur le stade de ma BPCO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Jeu 25 Aoû - 7:33

loupiotte a écrit:
J'ai pu obtenir un RDV pour lundi à Ollioules suite à un désistement vers un très bon pneumo,je vous en dirai plus lundi sur le stade de ma BPCO

cest super loipiotte, je suis contente pour toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   Mer 19 Oct - 10:17

je remonte ce post tres interressant

quelle réaction a l annonce du diagnostique ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?   

Revenir en haut Aller en bas
 
debat 1 -quelle réaction à l'annonce du diagnostique?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quelle réaction face à un travail non fait au lycée ?
» Citation: Bavardage et Action
» [DEBAT] Faut-il repousser l'âge légal de la retraite au-delà de 60 ans ?
» Quelle représentation iconographique d'une métamorphose en action ?
» quelle pierre pour la chambre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maladies Respiratoires Bpco Emphysème :: Les membres :: documentations sur la bpco :: documentation soins débat :: débat-
Sauter vers: