Maladies Respiratoires Bpco Emphysème



 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» me voici à mon tour
Dim 17 Juil - 18:57 par jean59

» Presentation
Sam 16 Juil - 20:03 par jean59

» Et la famille ?
Ven 15 Juil - 21:23 par jean59

» Séquestration pulmonaire
Ven 8 Juil - 10:08 par Libilule

» Séquestration pulmonaire
Ven 8 Juil - 10:01 par Libilule

» saturation en O2 dans gaz du sang de 92%
Mar 5 Juil - 15:29 par valck

» Résulta scanner
Lun 27 Juin - 3:55 par Pirs36

» oxygenotherapie
Sam 25 Juin - 6:51 par Randrianantenaina PAul

» medicament
Mar 7 Juin - 3:10 par maminou66

l amitié

bonjour invité

bonne lecture a vous tous

         invité

           

Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
CalendrierCalendrier
bpco

Partagez | 
 

 E.F.R dans la BPCO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: E.F.R dans la BPCO   Jeu 13 Jan - 7:11

E.F.R.
EPREUVE FONCTIONNELLE RESPIRATOIRE


  • C.P.T : capacité pulmonaire totale = Volume d'air total contenu dans les poumons à la fin d'une inspiration forcée
    C.P.T. = C.V. + V.R.
  • C.V. : Capacité vitale
    Volume maximum d'air mobilisable lors d'une expiration ou d'une inspiration forcée.

  • V.R. Volume résiduel : Volume restant dans les poumons après une expiration forcée

  • VEMS : Volume expiratoire maximal en une seconde.
    Il explore la conduction aérienne de la trachée et des grosses bronches.

  • Indice ou rapport de Tifeneau : VEMS/CV
    Il permet de faire la différence entre:
    ---- $ restrictif : Baisse parallèle du VEMS et du CV
    ---- $ Obstructif : Baisse du VEMS avec CV normale : diminution de l'indice de Tifeneau

  • D.E.P. : débit expiratoire de pointe ou peak flow
    Mesure le plus grand débit instantané en expiration forcée.
    Sa mesure permet de quantifier de façon pratique la gravité d'une crise d'asthme
    Sa pratique est vivement conseillée pour une auto-surveillance des asthmatique sévères.


    E.F.R. DANS L'ASTHME
    La pratique d'une EFR est indiquée dans le bilan d'un asthme et dans la mise en place du traitement de fond
    Il se pratique en période intercritique
    Spirographie, Courbe débit volume/ Rapport de Tiffeneau
    Test des bêta-2 stimulants
    Eventuellement test d'effort

    RESULTATS
  • Fonction intercritique normale
  • Obstruction prédominant sur les grosses bronches, réversibilité partielle ou totale sous bêta-2 stimulants
  • Asthme avec obstruction des petites bronches peu ou pas réversible sous bêta-2 stimulants.
    Il est potentiellement plus sévère.

    E.F.R. DANS LA BPCO
    La pratique d'une EFR est indiquée dans le bilan et le diagnostic d'une BPCO : VEMS et CV [Lire]

    Les corticoïdes par voie générale pendant 10 jours peuvent être nécessaires pour différentier un asthme d'une BPCO. Lorsque la différence des VEMS avant et après corticothérapie est inférieure à 12 %, la BPCO peut être affirmée alors que à partir de 20% l'asthme est confirmé
  • Revenir en haut Aller en bas
    maxin
    Trop tard ! Tu as mis le pied dedans
    Trop tard ! Tu as mis le pied dedans


    Féminin Chien
    Taureau Messages : 237
    Localisation : eure
    Date d'inscription : 22/12/2010
    Age : 58

    MessageSujet: Re: E.F.R dans la BPCO   Jeu 13 Jan - 7:16

    merci marie
    Revenir en haut Aller en bas
    youbanic
    Chat alors : un petit nouveau
    Chat alors : un petit nouveau


    Féminin Cochon
    Lion Messages : 68
    Localisation : Villers-le-Bouillet
    Date d'inscription : 10/01/2011
    Age : 57

    MessageSujet: Re: E.F.R dans la BPCO   Ven 14 Jan - 3:57

    merci Marie!
    Maintenant j'ai mieux compris! les 28% qu'il me reste c'est le vems!
    Pour le reste, je ne connais pas mes mesures
    Revenir en haut Aller en bas
    crystaljacq
    Chat alors : un petit nouveau
    Chat alors : un petit nouveau


    Féminin Messages : 84
    Localisation : Courtrai..Belgique
    Date d'inscription : 08/11/2010

    MessageSujet: Re: E.F.R dans la BPCO   Ven 14 Jan - 19:42

    je suis a 30% de vems...il y a 5 ans j étais a 25 % pour arriver a 28% il y a 3 ans....

    je suis la preuve qu on peut augmenter son vems...j ai commencé de la kiné revalidante il y a 5 ans, j y allais chaque jour , très difficile, aujourd'hui ce n est plus que 2x semaines mais plus intense et j augmente ma capacité a l effort !!

    bien sur , les médicaments m aident et comme depuis le 1 octobre je suis sous onbreez, je sens une amélioration..

    jeudi le 20 janvier on va vérifier les données et les comparer a ceux d octobre, si il y a augmentation de tout c est que réellement ce médicament est éfficace....

    je vous tiendrai certainement au courant de l évolution :)

    il faut garder espoir !! ne l oubliez pas, être bien dans sa tête c est déjà se sentir mieux
    Revenir en haut Aller en bas
    crystaljacq
    Chat alors : un petit nouveau
    Chat alors : un petit nouveau


    Féminin Messages : 84
    Localisation : Courtrai..Belgique
    Date d'inscription : 08/11/2010

    MessageSujet: Re: E.F.R dans la BPCO   Ven 14 Jan - 19:46

    oh j ai oublié de dire que malgré de bons résultats cardio , j ai le peakflow qui ne dépasse pas le 170 , cela varie aussi avec le temps , hier j ai soufflé a 160/165

    il y a 2 ans le plus que je soufflais était 120/130
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: E.F.R dans la BPCO   Ven 14 Jan - 22:21

    crystaljacq a écrit:
    je suis a 30% de vems...il y a 5 ans j étais a 25 % pour arriver a 28% il y a 3 ans....

    je suis la preuve qu on peut augmenter son vems...j ai commencé de la kiné revalidante il y a 5 ans, j y allais chaque jour , très difficile, aujourd'hui ce n est plus que 2x semaines mais plus intense et j augmente ma capacité a l effort !!

    bien sur , les médicaments m aident et comme depuis le 1 octobre je suis sous onbreez, je sens une amélioration..

    jeudi le 20 janvier on va vérifier les données et les comparer a ceux d octobre, si il y a augmentation de tout c est que réellement ce médicament est éfficace....

    je vous tiendrai certainement au courant de l évolution :)

    il faut garder espoir !! ne l oubliez pas, être bien dans sa tête c est déjà se sentir mieux

    ta kiné revalidante tu fais ca avec ton kiné? ca consiste a quoi? donne moi un peu plus de renseignement , et ombreez cest quoi ?
    moi je suis a 23 pour cent
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: E.F.R dans la BPCO   Mar 24 Mai - 9:11

    Merci pour ces précisions marie . Ce qui est sur déja c'est que moi j'ai cette vacherie de "Asthme avec obstruction des petites bronches peu ou pas réversible sous bêta-2 stimulants.
    Il est potentiellement plus sévère." après le reste je pense que c'est déja une bronchiolite oblitérante constrictive (BOC) débutante, qui est encore plus une super vacherie mais comme les pneumos restent sur le diagnostic d'asthme vieillissant installé, et que je ne suis pas assez calé pour en savoir plus moi même et ben...je reste comme un rond de flan et je prends mon mal en (im)patience.Je croise juste les doigts pour que cela ne s'aggrave pas trop vite. une pathologie bronchiolaire j'en suis certain maintenant, au niveau du ressenti du patient c bcp plus fort et c'est bien ca qui me désole et m'inquiète je dois t'avouer, surtout qu'on ne sait pas a quelle vitesse ca évolue ces trucs. d'une certaine façon, à vivre au quotidien c'est quand meme assez angoissant mais bon ...pas le choix...show must go on.
    Crystaljack . ca fait du bien de resentir une telle combativité - ca remotive - merci - c'est ce qui me fait le plus défaut moi : le mental ^^
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: E.F.R dans la BPCO   Mar 24 Mai - 10:01

    moi jai comencer par l obtruction des petites bronches , et l asthme est venue apres et avec tout ca l insufisance respiratoire
    pour l asthme a tu un traitement?
    moi je fais des aérosols de BECLOSPIN 800 MG , en plus de mon bricanyl et atrovent
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: E.F.R dans la BPCO   Mar 24 Mai - 10:24

    Alors en fait moi, je prends 2 bouffées de seretide 250 en chambre d'ihnalation (Aero chamber plus), pour que ca aille plus profond dans les bronchioles et puis 1 singulair + 1 xyzall (la cétirizine ya que ca qui limite la surinflamation par allergie à la pollution à l'ozone auquel je suis hyper réactif) -A coté de ca j'ai une machine à aérosol avec du pulmicort et du brycanil et aussi de l'atrovent (enfin me reste quelques ampoules de chaque) mais je m'en sers jamais enfin pas depuis mes grosses crises de l'été dernier à Nice avant que je change d'air et que j'aille à Toulon. D'ailleurs tu veux que je te dise , les efr de Nice sont bien plus ou en tous cas plus mauvaises que celle de Toulon : environ 10% d'écarts dans les statistiques touchées (vems - cpt - dem 25) conclusion de tout ca : j'ai si peu de réversibilité ou d'amélioration avant et après traitement que je ne suis pas en mesure de te dire si ca me fait ou non du bien...je pense ca m'évite d'avoir des pics de crise c tout (mais c déja bien) c'est bien ce qui me gène ...de savoir qu'en fait si ca s'aggrave comme ca d'un coup (-10% l'hiver dernier) et bien je n'ai pour ainsi dire aucun moyen d'y changer quoique ce soit... Je viens de lire en détail les methodes d'analyses d'efr que tu as linké et fait le test du bta mimétique (airomir) et 10 mn après je suis à 575 au lieu de 550 alors que si j'étais sain ou juste en crise d'asthme classique je serais à 650 - je pense que si la restriction/obstruction était sur les bronches et non pas les bronchioles, cet écart de 15/20% je ne le sentirai quasiment pas alors que la si. de toute façon quand après avoir pris plein d'airomir , on a pour ainsi dire aucune amélioration, c'est qu'il faut etre réaliste...c pas bon hein lol

    un fois j'ai essayé le spiriva pour voir..j'ai cru mourrir...grosse réaction, bouffées de chleur, tachycardie et maux de tete! il parait en plus que ce médicament bronchodilate d'un coté mais a des effets très néfaste à long terme sur le muscle cardiaque qu'il détruit peu a peu. je prendrai jamais de ce truc.

    le médicament que tu as dit je connais pas non plus que breezer.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: E.F.R dans la BPCO   Mar 24 Mai - 10:39

    Solemio0683 a écrit:
    Alors en fait moi, je prends 2 bouffées de seretide 250 en chambre d'ihnalation (Aero chamber plus), pour que ca aille plus profond dans les bronchioles et puis 1 singulair + 1 xyzall (la cétirizine ya que ca qui limite la surinflamation par allergie à la pollution à l'ozone auquel je suis hyper réactif) -A coté de ca j'ai une machine à aérosol avec du pulmicort et du brycanil et aussi de l'atrovent (enfin me reste quelques ampoules de chaque) mais je m'en sers jamais enfin pas depuis mes grosses crises de l'été dernier à Nice avant que je change d'air et que j'aille à Toulon. D'ailleurs tu veux que je te dise , les efr de Nice sont bien plus ou en tous cas plus mauvaises que celle de Toulon : environ 10% d'écarts dans les statistiques touchées (vems - cpt - dem 25) conclusion de tout ca : j'ai si peu de réversibilité ou d'amélioration avant et après traitement que je ne suis pas en mesure de te dire si ca me fait ou non du bien...je pense ca m'évite d'avoir des pics de crise c tout (mais c déja bien) c'est bien ce qui me gène ...de savoir qu'en fait si ca s'aggrave comme ca d'un coup (-10% l'hiver dernier) et bien je n'ai pour ainsi dire aucun moyen d'y changer quoique ce soit... Je viens de lire en détail les methodes d'analyses d'efr que tu as linké et fait le test du bta mimétique (airomir) et 10 mn après je suis à 575 au lieu de 550 alors que si j'étais sain ou juste en crise d'asthme classique je serais à 650 - je pense que si la restriction/obstruction était sur les bronches et non pas les bronchioles, cet écart de 15/20% je ne le sentirai quasiment pas alors que la si. de toute façon quand après avoir pris plein d'airomir , on a pour ainsi dire aucune amélioration, c'est qu'il faut etre réaliste...c pas bon hein lol

    un fois j'ai essayé le spiriva pour voir..j'ai cru mourrir...grosse réaction, bouffées de chleur, tachycardie et maux de tete! il parait en plus que ce médicament bronchodilate d'un coté mais a des effets très néfaste à long terme sur le muscle cardiaque qu'il détruit peu a peu. je prendrai jamais de ce truc.

    le médicament que tu as dit je connais pas non plus que breezer.
    moi aussi je prends singulaire, ceretide 500 et bronchodual(pour evacuer les glaires) surbronc si necessaire
    et quand je suis bouché des tuyaux corticoide cortancil pendant 4 jours
    en debut de maladie je suis monté a 80 mg de corticoide, puis descendus tout doucement au fil des annees
    pendant 5 ans pour arriver a 1 mg par jour ,
    javais le portable d oxygene en permanance, a aujourdhuis 15 heurs par jours, sauf lorsque je suis malade, cest 24h sur 24
    mon etat est stable , moi ce qui me sauve cest que je nai pas d enphiseme
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: E.F.R dans la BPCO   Aujourd'hui à 0:42

    Revenir en haut Aller en bas
     
    E.F.R dans la BPCO
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » Muscles respiratoires et périphériques dans la BPCO
    » Nouveau medicament dans la BPCO
    » Rôle des bactéries dans les exacerbations de la BPCO
    » Fourmillements et faiblesses dans les mollets
    » Corps subtils dans l'Hindouisme

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Maladies Respiratoires Bpco Emphysème :: Les membres :: documentations sur la bpco :: documentation BPCO , emphyseme :: BPCO (insuffisance respiratoire,emphyséme,asthme-
    Sauter vers: