Maladies Respiratoires Bpco Emphysème



 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» me voici à mon tour
Dim 17 Juil - 18:57 par jean59

» Presentation
Sam 16 Juil - 20:03 par jean59

» Et la famille ?
Ven 15 Juil - 21:23 par jean59

» Séquestration pulmonaire
Ven 8 Juil - 10:08 par Libilule

» Séquestration pulmonaire
Ven 8 Juil - 10:01 par Libilule

» saturation en O2 dans gaz du sang de 92%
Mar 5 Juil - 15:29 par valck

» Résulta scanner
Lun 27 Juin - 3:55 par Pirs36

» oxygenotherapie
Sam 25 Juin - 6:51 par Randrianantenaina PAul

» medicament
Mar 7 Juin - 3:10 par maminou66

l amitié

bonjour invité

bonne lecture a vous tous

         invité

           

Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
CalendrierCalendrier
bpco

Partagez | 
 

 OXYGENOTHERAPIE AU LONG COURS : JOURNAL DU MEDECIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: OXYGENOTHERAPIE AU LONG COURS : JOURNAL DU MEDECIN   Mer 22 Déc - 4:30

BPCO : l’oxygénothérapie ambulatoire n’est pas utile en l’absence d’hypoxémie permanente
Publié le 21/12/2010













L’oxygénothérapie au long cours (OLC) et à faible débit est
volontiers utilisée dans le traitement de la bronchopneumopathie
chronique obstructive (BPCO) parvenue à un stade évolué en général
du fait de l’installation d’une hypoxémie sévère permanente. Elle
est aussi plus ou moins préconisée en cas de dyspnée d’effort
sévère, mais son efficacité n’a pas été clairement démontrée dans
cette indication.
Une étude randomisée, menée à double insu contre placebo sur
groupes parallèles a inclus 143 patients (âge moyen, 71,8+/9,8 ans
; 44 femmes) tous atteints d’une BPCO confirmée. Les gaz du sang
ont été mesurés à l’état basal, de même que les paramètres
spirométriques usuels, notamment le VEMS. Les vertus de l’oxygène
ont été confrontées à celles de l’air chez des patients qui
n’avaient pas d’hypoxémie permanente lors de l’inclusion dans
l’essai.
L’évaluation fonctionnelle, pour sa part, a porté sur la dyspnée
d’effort jugée plus ou moins sévère, la qualité de vie en rapport
avec la maladie, les troubles de l’humeur, les performances
physiques et le recours à l’obus d’oxygène puisque l’OLC était
réalisée en ambulatoire. Les facteurs susceptibles d’influer sur le
bénéfice thérapeutique éventuel ont été également pris en
compte.
La durée de l’étude a été de 12 semaines et chez 50 des patients
inclus, il existait une désaturation en oxygène à l’effort, la SaO2
étant en effet < ou = 88 %. Lors de toute activité
physique déclenchant la dyspnée, les malades ont eu recours à
l’administration d’oxygène, à raison de 6 l/mn. Les analyses
statistiques ont été effectuées dans « l’intention de traiter»
(p< ou = 0,05). Au terme de l’essai, aucune différence
intergroupe significative n’a été mise en évidence, quel que soit
le critère d’efficacité utilisé. Dans l’ensemble de l’effectif, une
amélioration statistiquement significative a été constatée pour ce
qui est des manifestations dyspnéiques et des troubles de l’humeur,
mais celle-ci s’est avérée bien modeste d’un point de vue purement
clinique.
En bref, l’OLC ambulatoire semble être peu utile, voire inutile
chez les patients atteints d’une BPCO sévère avec dyspnée d’effort,
mais sans hypoxémie permanente. Les effets symptomatiques observés
au terme de 12 semaines de ce traitement ne sont ni plus ni moins
que ceux du placebo, en l’occurrence l’air ambiant.



Dr Philippe Tellier
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: OXYGENOTHERAPIE AU LONG COURS : JOURNAL DU MEDECIN   Mer 22 Déc - 6:02

je tai depacé ton sujet, car tu avais poster dans la mauvaise catégorie
tu a une categorie qui s apelle, nos maladies, nos soins
voili voila
Revenir en haut Aller en bas
 
OXYGENOTHERAPIE AU LONG COURS : JOURNAL DU MEDECIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mélatonine sur du long voir très long terme.
» Les trithérapies, parfois en échec dans le traitement au long cours de l’infection à VIH
» Les inhibiteurs de la pompe à protons peuvent être à l'origine d'une hypomagnésémie
» Les bénéfices de la VNI au long cours chez les patients BPCO
» Se faire opérer à Grenoble faut pas être pressé, le parcours est trop long

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maladies Respiratoires Bpco Emphysème :: Les membres :: documentations sur la bpco :: documentation BPCO , emphyseme :: BPCO (insuffisance respiratoire,emphyséme,asthme-
Sauter vers: