Maladies Respiratoires Bpco Emphysème



 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» me voici à mon tour
Dim 17 Juil - 18:57 par jean59

» Presentation
Sam 16 Juil - 20:03 par jean59

» Et la famille ?
Ven 15 Juil - 21:23 par jean59

» Séquestration pulmonaire
Ven 8 Juil - 10:08 par Libilule

» Séquestration pulmonaire
Ven 8 Juil - 10:01 par Libilule

» saturation en O2 dans gaz du sang de 92%
Mar 5 Juil - 15:29 par valck

» Résulta scanner
Lun 27 Juin - 3:55 par Pirs36

» oxygenotherapie
Sam 25 Juin - 6:51 par Randrianantenaina PAul

» medicament
Mar 7 Juin - 3:10 par maminou66

l amitié

bonjour invité

bonne lecture a vous tous

         invité

           

Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
CalendrierCalendrier
bpco

Partagez | 
 

 Nodules pulmonaires Stratégie de prise en charge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nodules pulmonaires Stratégie de prise en charge   Sam 1 Oct - 10:51

Nodules pulmonaires
Stratégie de prise en charge


Pouvoir prédire la malignité d'un nodule pulmonaire est un élément essentiel de la prise en charge.
2 scores (Mayo Clnic et Veteran Adminstration) ont été testés, dont le niveau de performance est très proche, pour estimer la probabilité a priori de la malignité d'un nodule pulmonaire isolé ; ils reposent essentiellement sur 3 critères cliniques et radiologiques
critères cliniques : âge (risque multiplié par 2 par tranche de 10 ans), tabagisme (et délai depuis severage : risque diminué de 40 % par 10 années de sevrage) (risque multiplié par 8 si le malade est fumeur), antécédents de cancer
critères radiologiques : diamètre (risque augmenté de 10 % par mm de diamètre), spiculation, localisation dans le obe supérieur.
Mais d'autres critères doivent attirer l'attention : liaison à la plèvre ; renforcement à l'injection de produits de contraste.
Le Pet scan vient compléter cette prédiction en sachant que
quand le PET scan est négatif et que la probabilité pré-test est faible (< 20 %) la probabilité de malignité est < 2 % ; il vaut mieux surveiller.
quand le PET scan est négatif et que la probabilité pré-test est forte (65 %) la probabilité de malignité est > 10 % ; il vaut mieux biopsier.
La chirurgie est un peu plus efficace quand la probabilité de cancer est > 68 %, la biopsie à l’aiguille est préférable entre 3 et 68 %, la surveillance est préféranble quand la probabilité est < 3 %.

Les nodules peuvent être classés en opacités en verre dépoli, nodules semi-solides, nodules solides ; les temps de doublement volumique sont d'environ 800, 460 et 150 jours respectivement ; il est plus long chez les non-fumeurs que chez les fumeurs (Hasegawa, 2000).
les petits nodules solides (< 10 mm) sont fréquemment bénins ;
les nodules en verre dépoli sont plus souvent malins ;
les nodules mixtes (solides + verre dépoli) sont plus souvent malins ; un nodule mixte, quelle que soit sa taille, qui persiste après un traitement anti-inflammatoire ± anti-infectieux devrait être exploré.
Revenir en haut Aller en bas
 
Nodules pulmonaires Stratégie de prise en charge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prise en charge sécu mutuelle pour les tire-laits ?
» séminaire sur l'autisme et sa prise en charge
» utilité d'une prise en charge ?
» AI - prise en charge mesure médicale
» Prise en charge de la chambre particulière ? ? ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maladies Respiratoires Bpco Emphysème :: Les membres :: documentations sur la bpco :: documentation BPCO , emphyseme :: BPCO (insuffisance respiratoire,emphyséme,asthme-
Sauter vers: