Maladies Respiratoires Bpco Emphysème



 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» me voici à mon tour
Dim 17 Juil - 18:57 par jean59

» Presentation
Sam 16 Juil - 20:03 par jean59

» Et la famille ?
Ven 15 Juil - 21:23 par jean59

» Séquestration pulmonaire
Ven 8 Juil - 10:08 par Libilule

» Séquestration pulmonaire
Ven 8 Juil - 10:01 par Libilule

» saturation en O2 dans gaz du sang de 92%
Mar 5 Juil - 15:29 par valck

» Résulta scanner
Lun 27 Juin - 3:55 par Pirs36

» oxygenotherapie
Sam 25 Juin - 6:51 par Randrianantenaina PAul

» medicament
Mar 7 Juin - 3:10 par maminou66

l amitié

bonjour invité

bonne lecture a vous tous

         invité

           

Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
CalendrierCalendrier
bpco

Partagez | 
 

 la greffe du poumon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: la greffe du poumon   Sam 16 Juil - 9:36








La greffe de poumon est devenue une option de traitement importante pour certaines personnes atteintes de maladies cardio-pulmonaires. Au cours des 25 dernières années, à l’échelle mondiale, plus de 20 000 greffes monopulmonaires, bipulmonaires et cœur-poumons ont été réalisées. Quand et pourquoi réalise-t-on cette opération ? Comment ? Le point sur la greffe pulmonaire.

La transplantation pulmonaire est une des moins pratiquées des greffes d’organes. La raison ? Le manque de greffons sains, qui explique en partie ce déficit. En outre, une proportion importante de poumons - jusqu’à 80 ou 85% - ne peuvent être greffés en raison d’une infection sous-jacente ou d’un œdème détectés lors du bilan pré-greffe. Cependant, aujourd’hui, la transplantation pulmonaire est une thérapie établie pour les patients souffrant de maladies pulmonaires à un stade avancé. L’intervention permet, le plus souvent, une nette amélioration de la qualité de vie des patients.

Les indications de la greffe pulmonaire



Les principales indications sont la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), la mucoviscidose, l’hypertension artérielle pulmonaire et la fibrose pulmonaire.

La transplantation pulmonaire est devenue une option thérapeutique reconnue pour les cas de broncho-pneumopathie chronique obstructive avancée (BPCO). Celle-ci est définie comme une diminution pathologique du débit de l'air dans les voies respiratoire due à une bronchite chronique obstructive, un emphysème ou la combinaison des deux. La médiane de survie après transplantation pulmonaire dans cette indication est de l’ordre de cinq ans. La majorité des survivants jouissent d’une qualité de vie nettement améliorée.



La transplantation pulmonaire est une option thérapeutique établie pour le patient atteint de mucoviscidose présentant une insuffisance respiratoire avancée. La mucoviscidose est une maladie génétique incurable due à la modification de la composition du mucus (viscosité plus élevée que la normale) secrété principalement par les muqueuses respiratoires et digestives. Cette maladie se manifeste par une gêne respiratoire handicapante (obstruction des bronches), des troubles digestifs (occlusions intestinales) et un déséquilibre nutritionnel.



La transplantation pulmonaire ou cardio-pulmonaire représente également l’ultime recours en cas d’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) sévère insuffisamment améliorée par un traitement médical maximal. L'hypertension artérielle pulmonaire correspond à un groupe de maladies d'évolution progressive caractérisées par une élévation anormale de la pression sanguine au niveau des artères pulmonaires, dont le symptôme principal est un essoufflement d'effort.
Enfin, la fibrose pulmonaire- maladie chronique dont les causes sont très variées et qui provoque l'inflammation et la cicatrisation des alvéoles et des tissus interstitiels des poumons - constitue la quatrième principale indication de greffe pulmonaire. Les indications les plus fréquentes ? La mucoviscidose et la BPCO-emphysème. Toutes ne donnent pas lieu au même type de greffe.

Plusieurs types de greffes



Trois types de greffes peuvent être réalisés : la greffe monopulmonaire, la greffe bipulmonaire et la greffe cœur-poumons. Dans la greffe monopulmonaire, un seul poumon est remplacé. Dans la greffe bipulmonaire, l’ensemble des deux poumons, avec la vascularisation, est prélevée en bloc chez un donneur, et le poumon droit, puis le gauche, sont greffés successivement à la place des poumons du receveur. Dans la greffe cœur-poumons, c’est l’ensemble cœur et poumons qui est greffé. On prélève d’abord le cœur du receveur puis ses poumons. Les poumons sont ensuite mis en place dans le thorax du receveur et la trachée est suturée à celle du receveur. Ensuite, le cœur est suturé comme dans le cas d’une transplantation cardiaque. Pendant très longtemps, pour des raisons techniques, les chirurgiens préféraient pratiquer une greffe du bloc cœur-poumons même si l’organe cardiaque ne présentait aucune défaillance. L’ancien cœur du receveur était alors proposé à un patient en attente de greffe cardiaque : technique dite du « domino ». Aujourd’hui, la plupart des greffes sont monopulmonaires. Cette transplantation plus simple permet de greffer deux personnes à partir d’un seul donneur. Cependant, elle présente aussi des inconvénients. Si les deux poumons sont atteints, une greffe bipulmonaire avec un même donneur est effectuée. Si la pathologie pulmonaire est associée à une altération grave de la fonction cardiaque, une greffe du bloc cœur-poumons a lieu.

Définition
La greffe ou transplantation est une technique qui vise à prélever un organe, un tissu ou des cellules sur un donneur et à le greffer sur un receveur. Selon l’organe, le greffon peut être prélevé sur une personne en état de mort cérébrale ou sur un donneur vivant.


Dernière édition par marie45310 le Sam 15 Oct - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la greffe du poumon   Sam 15 Oct - 18:17

UN EXEMPLE DE GREFFE DE POUMONS REUSSIE : SABRINA DE SECRET STORY 5 VIT DEPUIS 4 ANS AVEC LES POUMONS D'UN AUTRE. A FOND LA FORME! ELLE SE PORTE COMME UN CHARME AUJOURD'UI.

ICI SON HISTOIRE : http://secret-story.programme-tv.net/secret-story-5/news/18107-sabrine-subi-une-greffe-organes-video/

Revenir en haut Aller en bas
maxin
Trop tard ! Tu as mis le pied dedans
Trop tard ! Tu as mis le pied dedans


Féminin Chien
Taureau Messages : 237
Localisation : eure
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 58

MessageSujet: Re: la greffe du poumon   Dim 16 Oct - 1:05

je ne comprends pas pourquoi la survie n'est que de 5 ans avec une reffe,et pourquoi elle ne redevient pas normal
Revenir en haut Aller en bas
Didier131
expert en médecine douce


Masculin Singe
Scorpion Messages : 425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 48

MessageSujet: Re: la greffe du poumon   Dim 16 Oct - 2:53

Je pense que c'est parce que pour ton organisme, même s'il a la même fonction, cela reste quand même un "corps étranger"; je dis peut-être une bêtise grosse comme moi...la transplantation de n'importe quel organe pose les même difficultés, il ne fait jamais aussi bien que l'original. Un médecin expliquerait sûrement pourquoi, pas moi!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la greffe du poumon   Dim 16 Oct - 11:30

maxin a écrit:
je ne comprends pas pourquoi la survie n'est que de 5 ans avec une reffe,et pourquoi elle ne redevient pas normal

"Les chances de réussite Un an après la transplantation pulmonaire, les chances de survie sont très bonnes : 85% de réussites. Deux ans après la transplantation, plus de 70% des patients transplantés sont encore en vie. Comme mentionnéprécédemment, l’un des critères de sélection pour une opération est l’abaissement de l’espérance de vie à moins de deux ans. La transplantation pulmonaire permet à 7 patients sur 10 de survivre. 8 ans après une transplantation pulmonaire, 60% des patients sont encore en vie. En Suisse, les résultats sont meilleurs que ceux obtenus dans des centres de transplantation étrangers, surtout du point de vue de l’évolution à longterme. Cela est dû à la discipline de nos patients et au suivi minutieux, qui peut parfois paraître pénible, par nos équipes de transplantation. Outre la survie, les patients gagnent en qualité de vie alors qu’ils étaientfortement limités dans leurs activités quotidiennes. Pour la majeure partie des patients, les espoirs qu’ilsavaient mis dans la transplantation pulmonaire n’ont pas été déçus. "

Tu te trompes Maxin. l'espérance de vie est supérieure à 8 ans pour 60% des patients transplantés donc on peut supposer que cela peut aller bien au dela. IL FAUT POSITIVER!

"Complications possibles :
Au cours de la première année, les principaux problèmes sont, d’une part, les réactions de rejet aiguës (lereceveur rejette le poumon transplanté) et, d’autre part, les infections. Le risque d’infection est accru du faitqu’il faut réprimer le système immunitaire du patient afin d’éviter le rejet du transplant. Aujourd’hui, ce sontessentiellement les complications à long terme qui dictent l’évolution de l’état de santé après une greffepulmonaire: le rejet chronique du transplant (bronchiolitis obliterans) est le principal obstacle à surmonter pourespérer de meilleures chances de survie à long terme. Le traitement postopératoire ayant pour objectif deprévenir les complications à la suite d’une telle intervention occupe une place importante dans latransplantation pulmonaire"

Revenir en haut Aller en bas
Didier131
expert en médecine douce


Masculin Singe
Scorpion Messages : 425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 48

MessageSujet: Re: la greffe du poumon   Dim 16 Oct - 20:33

Qu'est ce que tu travailles bien la nuit, Solemio comme carrefour, je positive!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la greffe du poumon   Lun 17 Oct - 0:45

Ouiiiiiiiiiii ahaha^^ comme je suis tout décalé niveau sommeil et qu'en ce moment je me leve à 2h du mat ben j'en profite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la greffe du poumon   Aujourd'hui à 3:39

Revenir en haut Aller en bas
 
la greffe du poumon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour une jeune fille qui attend une greffe de poumons
» La greffe, du prélèvement à la transplantation
» greffe de la langue pour combler une fistule au palais
» Démonstration de greffe en 13 photos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maladies Respiratoires Bpco Emphysème :: Les membres :: documentations sur la bpco :: documentation BPCO , emphyseme :: BPCO (insuffisance respiratoire,emphyséme,asthme-
Sauter vers: